De nos jours, la chirurgie esthétique attirent de plus en plus d’hommes qui cherchent à embellir leur corps grâce à des techniques diverses et variées. Pour ceux qui serait frileux face à la chirurgie esthétique, il est bon de savoir qu’il existe certaines formes de chirurgie non invasive qui peuvent les aider à combattre la cellulite et les amas graisseux localisés. C’est le cas, par exemple, de la lipocavitation.

lipocavitation

Le principe de la lipocavitation

La lipocavitation est une forme de chirurgie esthétique non invasive destinée à réduire la cellulite et la graisse localisée. Elle est dite non invasive car elle est basée sur l’utilisation d’ultrasons qui vont être envoyés sur une zone précise du corps. Il n’est donc en aucun cas question de sectionner l’épiderme pour en retirer la graisse manuellement.

Le fonctionnement de cette technique est très simple : les ultrasons envoyés génèrent des bulles d’air qui pénètrent dans les cellules graisseuses. En implosant, ces bulles détruisent les parois des cellules graisseuses, délivrant la graisse dans le tissu environnant.

Il est alors intéressant de compléter une séance de lipocavitation par un drainage lympatique afin d’éliminer les toxines et autres débris cellulaires comme les graisses libérées lors de la cavitation.

Pour information, si le corps élimine correctement les graisses libérées par la cavitation, il est alors possible de perdre jusqu’à 25 grammes par séance de 30 minutes.

Avantages et risques

L’intérêt premier de la lipocavitation est que cette technique est non invasive, donc absolument sans douleur. Contrairement à la liposuccion – technique d’aspiration chirurgicale de la graisse sous-cutanée par petites incisions -, elle permet également une fonte progressive des graisses, laissant le temps à l’épiderme de s’adapter et ne pas se retrouver avec des plis sur la peau.

En effet, dans le cas de la cavitation, la graisse n’est pas directement retirée du corps mais elle est libérée des cellules graisseuses pour être ensuite brûlée par les muscles – donc utilisée comme énergie – ou éliminée par le foie.

Le seul risque peut survenir lorsque la surface traitée est trop importante. Dans ce cas, une trop grande quantité de graisses est libérée et le corps n’arrivera pas à l’éliminer, ce qui mènera cette graisse à se stocker ailleurs. C’est pourquoi les séances de lipocavitation ne traitent généralement que de petites zones et il est préférable d’avoir recours à plusieurs petites séances plutôt qu’une session trop importante.

Notez également que, malheureusement, les séances de lipocavitation ne sont pas remboursées par la sécurité sociale et qu’il est très risqué de frauder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *