Les filtres solaires: SPF

bronzagesont comme un bouclier et évitent à la peau d’avoir à mettre en place un mécanisme de cicatrisation. Il faut savoir qu’un SPF élevé, 30 par exemple, ne nous empêche pas de bronzer mais bien de rester plus longtemps sous le soleil sans brûler. Ainsi, nous bronzons plus progressivement mais notre bronzage est profond, il tiendra plus longtemps.

Avant je pensais que le solarium permettait de préparer la peau au soleil. Que neni! La fréquence des UV n’est pas la même sous le banc solaire que sous les rayons naturels du soleil. Ainsi si votre peau est intolérante aux rayons du soleil ou propices aux allergies, il est préférable de faire une cure de compléments alimentaires. Elle peut se faire un mois avant le départ, se poursuivre au soleil et perdurer encore un mois après pour que le bronzage reste longtemps. Les compléments vont renforcer les défenses immunitaires de la peau et l’abreuver d’antioxydants qui limitent les effets du soleil sur le vieillissement cutané.

De plus, je pensais qu’en ville il était moins important de protéger sa peau. Hé non! En effet, les rayons du soleil et la pollution sont des ennemis féroce face à la jeunesse de notre derme. Quoi que nous fassions, si nous sommes au soleil, il faut mettre notre « bouclier ». De nombreux soins de jour contiennent aujourd’hui un SPF de 15 voire 20, mais cela peut s’avérer insuffisant, car les filtres s’estompent au fil de la journée et il n’en reste pas grand-chose quand on s’expose en milieu de journée.IP, FPS, SPF, UVA, UVB… ?

Une petite explication sur les indices de protection solaire s’impose!

L’important avant d’acheter une crème solaire est de regarder l’indice de protection (IP) appelé plus exactement FPS (Facteur de Protection Solaire) en anglais ça donne SPF (Sunburn Protection Factor). Comme je vous l’ai dit plus haut, il indique la capacité du produit à protéger la peau contre le coup de soleil. Par chance l’IP est universel (il correspond au même niveau de protection quelle que soit la marque ou le pays où vous achetez votre crème)! Il est donc plus facile pour nous de nous retrouver. L’important est de choisir une crème « double protection UVA+UVB ».

Pour info : les UVA sont responsables du photo-vieillissement et les UVB sont à l’origine des coups de soleil, que l’on nomme plus souvent les ultraviolets (UV). C’est grâce à eux que notre peau bronze cependant à haute dose, ils peuvent être dangereux pour la peau et causer mélanome, rides et brûlures.

En été, il faut choisir sa protection selon l’intensité du soleil, mais il faut aussi procéder en fonction de son type de peau. (Les peaux mates, noires ou métissées peuvent opter pour un IP 20 si le soleil est faible, et au minimum 30 en cas d’ensoleillement fort. Les peaux claires, plus fragiles, doivent choisir un indice au moins égal à 30, même par ensoleillement modéré. S’il est fort, privilégiez un SPF entre 40 et 50 suivant votre sensibilité cutanée. Pour votre enfant, préférez un FPS 50 en toutes circonstances. Idem pour les femmes enceintes.) Le reste de l’année, on privilégie les soins « renforcés » en anti radicalaires, ils nous aident à nous protéger des agressions extérieures.

En ce qui concerne l’application, il faut poser sa crème au moins 20 min avant l’exposition et la renouveler toutes les deux heures en moyenne suivant l’ensoleillement et la durée de l’exposition. Le must est de mettre à nouveau une couche de crème à la sortie de l’eau. Après l’exposition, il faut bien hydrater sa peau, car à peau bien hydratée, peau mieux bronzée! C’est grâce à un lait hydratant apaisant que la peau va pouvoir se régénérer correctement.

Pour terminer, il vaut mieux acheter une nouvelle crème chaque été. En effet, Les crèmes ont en général une durée de 9 à 12 mois après ouverture.

Je ne doute pas que le soleil ait des bienfaits sur notre santé, mais je pense qu’il est primordial de s’en protéger. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *