29/03/2012

Les dangers du ternet

Faire des campagnes de prévention sur les dangers du ternet, c'est bien.

Une photo ou une vidéo envoyée pour rigoler, peut ne plus faire rire du tout quelques jours, mois, années après.

Pour les adultes c'est déjà pénible.

On peut perdre un emploi ou sa réputation pour une photo de soirée arrosée debout sur la table, un slip sur la tête.

Pour des enfants ou des jeunes ça peut être pire.

Traumatiser voire détruire un gamin.

Ce qui était restreint à la cour d'école, de collège ou à la sortie du lycée est désormais accessible à la face du monde entier d'un seul clic.

Tout le monde est d'accord.

Donc tu as le choix entre restriction et explication pour faire face à d'éventuels problèmes

Personnellement, si quelqu'un a quelque chose à faire de mon avis sur l'éducation des jeunes, j'ai toujours préféré l'explication à la restriction.

Essaye d'interdire à un truc à un ado en pleine crise d'opposition virulente à la vieille conne que tu es et que se passe-t-il ?

Hmmmm ?

Il le fait. Bien sûr.

Donc je n'ai jamais limité l'accès à internet à mes petits anges (y passant moi-même ma vie, j'aurais d'ailleurs été peu crédible).

En leur expliquant quelques règles simples et de bon aloi : qu'en somme internet c'est comme se balader en ville, en gros les mêmes règles s'appliquent :

1/ Il ne faut jamais donner ses coordonnées

2/ Eviter de parler à des inconnus

3/ Ne jamais poster de photos trop intimes

4/ Ne jamais confier son trousseau de clés virtuelles à qui que ce soit

5/ Je te tue de mes propres mains en t'arrachant le foie si tu fais ce qui précède.

Le "je te tue avec mes propres mains en t'arrachant le foie si tu fais ce qui précède" marche pas mal en général.

A priori mes fils ont assez bien intégré le truc.

En prime, leur laisser accès libre à internet donne un résultat intéressant.

Ils sont beaucoup moins drogués que leur mère.

Ils vivent une vie normale, avec des potes bien réels (et pas juste des amis sur Facebook) et se servent plus des réseaux sociaux comme messagerie que comme mode de vie.

Bon, il n'ont plus de foie.

Mais a priori, on vit très bien sans...

smiley.gif

Lol, MDR, PTDR, toussa, quoi..

06:00 Publié dans J'ai deux fils qui me coutent très cher | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : internet, ados, dangers, prévention | |  Facebook | |  Imprimer | |