Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2013

Les réacs

Tout le monde a plus ou moins déjà donné son avis sur le mariage pour tous.

Personnellement, je ne vois même pas pourquoi il y matière à débat. Que des gens aient envie de s'aimer, de se marier et de fonder une famille par des moyens x, y, ou z, et alors ?

C'est plutôt mieux que de se jeter des parpaings à la figure et plus constructif.

Quant à l'argument portant sur le fait qu'une famille c'est un homme et une femme pour l'éternité et au-delà, je crois qu'il est largement dépassé.

La réalité des familles décomposées, recomposées, monoparentales ou d'autres cas de figure est là pour le prouver.

En plus, franchement, pour le pays des des droits de l'homme et de la révolution, passer dans ce domaine après l'Argentine ou le Mexique, c'est franchement la honte.

Qu'on soit pour ou contre, je peux l'entendre.

Que pour les uns ce soit simplement une égalité des droits et pour d'autres un bouleversement sur leur notions de famille et de filiation, je peux comprendre.

Pour ce qui est de l'église catholique qui donne de la voix, je tiens à lui rappeler aimablement, mais fermement qu'on parle de mariage civil.

Qu'on est dans un pays laïc. Qu'elle n'a donc aucune légitimité à donner son avis sur ce type de dossier. Et que des prêtres qui ne sont ni mariés, ni pères de famille viennent donner leur avis sur le mariage et les enfants, non plus.

Pour le reste, les gens qui défilent contre le projet, bizarrement, ont un air de déjà vu.

Ne parlons pas la frange rigido-traditionnaliste de l'UMP qui fait de la récupération, de la ridicule Boutin cramponnée à son dogme et la grotesque Frigide Barjot.

Petit aparté sur cette dernière aussi crédible en croisée de la famille traditionnelle que l'archevèque de Paris en fan de death métal. Ex-égerie punk de droite qui fut amusante dans les années 80/90. Amusante mais pas innocente. En grattant un peu, il s'avère que l'amusante Frigide a des fréquentations très très extrêmes et pas drôles du tout. Elle a par exemple été mariée par un curé proche de mouvements on ne peut plus sectaires et intégristes. Et a, avec son mari, de nombreuses connexions au FN et dans les mouvements identitaires.

Disons qu'elle est comme les vieilles actrices qui, quand leur physique les lâche se réfugient dans la bigoterie. Et qu'elle a trouvé un moyen d'attirer la lumière sur sa personne avec cette petite campagne médiatique en sortant, comme par hasard, un livre sur le sujet quelques jours avant la manifestation pour tous.

Non, je parle de ces gens qui défilent plus ou moins encadrés par des associations diverses.

Moi qui ait un certain nombre de décennies au compteur je les ai déjà vu, à chaque avancée de la société, les mêmes, exactement les mêmes, qui ont manifesté contre l'avortement, les droits des femmes, pour le maintien de la peine de mort, contre le PACS, pour l'école confessionnelle, et j'en passe.

Les mêmes. Cette partie de la France toujours prête à se lever dès que les choses changent.

Que la société évolue. Qu'on va de l'avant. 

Les réacs. 

La France réac.

Ces gens recroquevillés, qui vivent repliés sur leurs certitudes, leurs acquis, leurs traditions.

Qui ne veulent rien. Jamais. A part que les choses restent exactement figées comme ils l'entendent.

Qui sous des prétextes plus ou moins réalistes brandissent toujours les mêmes arguments conservateurs et à la limite de la tolérance. Et aux relents souvent douteux voire franchement xenophobes, antisémites, homophobes. 

Qui brandissent la menace de l'apocalypse à chaque avancée sociale.

Si on les écoutait on en serait encore à construire des cathédrales pierre par pierre avec les mains et à décorer des enluminures à la lumière de la bougie.

Enfin, les hommes, parce que les femmes auraient juste le droit de cuisiner en élevant leurs douze enfants.

Je n'ai quasi plus envie de les écouter, d'ailleurs, pour avoir entendu ses mêmes arguments en boucle encore et encore pendant des années. Juste de leur dire qu'avec eux, ou sans eux, le monde avancera qu'il le veuillent ou non.

Ils sont juste une petite cordelette aux chevilles qui ralentit la marche en avant.

Leur combat d'arrière-garde est de toutes manières déjà dépassé par la réalité de la vie et de la société.

Qu'il ont d'ores et déjà perdu d'office, dépassés par leur propre conservatisme.

Tant pis s'ils ne veulent pas l'admettre.

 

230913_10152039018749625_1013115827_n.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : mariage pour tous, réactionnaires, manifestation, ump, boutin, barjot | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Tres bonne analyse, a laquelle j'adhere sur la plupart des sujets. On s'etonne que beaucoup de Francais s'exilent (je ne parle pas des evades fiscaux ou autres, et apres tout, qu'ils fassent ce qu'ils veulent, cela ne me regarde pas) par choix ou forces, mais franchement quand on voit ce qui se passe en France, on se dit qu'on est mieux ailleurs.

Qu'il y ait meme un debat sur le mariage pour tous me sidere. A la limite, je peux comprendre que l'on puisse s'interroger sur le "droit a l'enfant" pour ces couples. Ce qui me fait le plus bondir, c'est que l'Eglise catholique s'invite a la discussion. Je suis anticlericale a fond et ne supporte pas qu'on me rabache les oreilles avec des dogmes d'un temps revolu alors que quand meme il faut bien se rappeler que la religion quelle quelle soit a cause bien des guerres et des souffrances de par le monde (Je ne parle meme pas des pretres pedophiles ou de ceux qui ont eu des enfants illegitimes). "Aimez-vous les uns les autres", qu'ils disent.
..
Enfin, oui, la France est reactionnaire, oui la France s'enlise, et franchement je ne vois pas comment les choses peuvent changer. Bienvenue au Moyen Age.

Écrit par : MC Hammer | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai décidé de réagir pour une fois à tout ce que l'on lit sur le sujet...
Que les couples homosexuels se marient très bien, qu'ils adoptent un enfant qui auraient été malheureux très bien également. Je ne pense pas qu'un papa et une maman soit un gage de bonne éducation, de bonne santé etc...
Moi ce qui me chagrine un peu plus c'est l'accès à la PMA.
Pour connaître très bien le sujet, quand tu es un couple hétéro tu ne peux aller en PMA qu'après avoir été pris en charge plusieurs mois par un gynéco. Le gynéco va te demander grosso modo 2 ans d'essais dits "naturels" pour faire un "bébé couette". Si au bout de 2 ans ça ne fonctionne pas, on te fais prendre des traitements, faire des tests et tout ça et toujours on te demande d'appliquer la bonne vieille méthode naturelle... tu en prends encore pour 18 bons mois. Et là si ça ne marche toujours pas on va te proposer des FIV. Groso modo tu vas passer plus de 3 ans et demi avant d'être vraiment pris en charge pour avoir une FIV. Pourquoi ? parce qu'une FIV ça coûte cher peut-être, parce qu'il y a pas mal de monde qui en a besoin et qu'il faut être patient ? je ne sais pas qu'on m'explique cette attente ça m'intéresse par ailleurs.
Un couple homo, forcément, on va pas lui demander un bébé "naturel" on sait d'entrée de jeu qu'il faudra une FIV. Ces couples vont-ils devoir vivre 3 ans 1/2 avec ce désir d'enfant et attendre comme n'importe quel couple. Moi c'est tout ce que j'en pense qu'on est les mêmes droits c'est très bien, je suis tout à fait d'accord sur le fait qu'un amour hétéro n'est pas mieux (ou plus beau ou plus naturel) qu'un amour homo mais voilà si on leur donne les mêmes droits il faut aussi en prendre les inconvénient et attendre 3 ans pour avoir une FIV en fait partie.
Je vais peut-être passée pour quelqu'un de sectaire, bornée, stupide, homophobe et j'en passe mais voilà la PMA pour moi c'est le sujet plus que le reste. C'est peut-être le moment aussi pour les couples hétéro de se joindre aux couples homo pour faire avancer les choses niveau PMA qui sait !

Écrit par : Sophie | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

J'ai envie de te dire Alléluia, un alléluia laïc bien sûr!

Écrit par : Cynthia | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

Ah ben alors mais carrément quoi!! Merci d'avoir su si bien le dire :)

Écrit par : Léo et Bambou | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

Sus aux réacs !!
C'est bref, mais tu as tout dit. Le point de vue de Sophie concernant la PMA m'a aussi interpelé, je ne m'étais pas questionné là dessus...

Écrit par : Poulette Dodue | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

@MC Hammer : ne soyons pas pessimistes. Les choses vont changer
@Sophie : ce serait une bonne idée, effectivement
@Cynthia : prions ensemble dans ce cas
@Léo : je suis honneur et remerciement
@Poulette : c'est vrai que la question n'est pas aussi simple...

Écrit par : emanu124 | 21/01/2013

Répondre à ce commentaire

Le problème de la PMA est autrement plus grave que "attendre 3 ans et demi pour avoir un enfant comme les couples hétéros" ...

bon bah donc tout le monde à le droit de travailler aussi pourquoi dans ce cadre de droit certains auraient le droit de trouver du taf plus vite que les autres ... ?
La souffrance générée par la faim, la précarité, l'incapacité à se nourrir, à se loger, la désocialisation, le fait de puer pour ceux qui n'ont plus accès à l'eau courante, ou de devoir vivre dans 3m2 le nez dans des chiottes insalubres est quelque chose qu'on ne peut pas mesurer, loin devant les galères et les souffrances des couples qui ont les moyens d'élever un enfant.
Donc, puisqu'il faut raisonner par l'obscène, avant de dégénérer sur la PMA dans un contexte de droit, lâchons nous sur les droits fondamentaux accordés par la constitution de la Ve république tel que le droit au travail. Et mettons tout le monde au diapason, puisque 20% de la population n'a pas accès à ce droit, supprimons le pour tout le monde ou exigeons une période de chômage longue durée avec précarisation obligatoire pour tous.

Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage /


Sinon, à l'origine je passais vite fait pour dire que je trouve que c'est super post j'adore, j'adhère et la prochaine fois je ne lirais pas les commentaires

Écrit par : Jess | 27/01/2013

Répondre à ce commentaire

@Jess : il y a plein de problèmes graves, voire plus graves. Mais pas de hierarchie dans la souffrance

Écrit par : emanu124 | 27/01/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire