20/09/2012

Je me mets en ménopause

Oui, c'est pas trop glamour a priori. 

Voire assez répugnant, hein. 

(Oui, oui, je te vois tirer du nez en faisant "beurk")

Et a priori pas dans la sphère de préoccupation de 95 % des gens qui trainent sur les internets

Mais tu sais bien que je m'en contrecogne, de la préoccupation des gens, je dis ce que je pense, je pense ce que je dis et je pense dire ce que je veux exprimer.

Et après tout, on parle bien de règles et de mycoses vaginales dans la publicité, je ne vois pas pourquoi on ne prononcerait pas le mot "ménopause".

C'est moche ? sale ? honteux ? pas vendeur ?

Trop bien, je vais être moche, sale, honteuse et pas vendeuse.

Ouuuuuuuh le frisson de l'interdiiiiiit


Donc j'aborde en ce moment ce que l'on appelle pudiquement "un tournant de ma vie de femme"

Autrement dit pour ceux à qui il faut mettre les point sur les i, le robinet se ferme, la fabrique d'oeufs se met en grève, je bascule dans le 3ème âge, et je vais avoir une carte de priorité dans les transports en commun.

Selon les usages communément admis, je devrais grossir de 10 kilos, avoir des bouffées de chaleur, des insomnies, être irascible, aboyer sur les fonctionnaires et regarder les jeunes et jolies d'un oeil torve et jaloux.

Selon les usages communément admis, je devrais disparaître du paysage pour enfouir la honte de la perte de ma féminité sous une Burqa de discrétion et de retenue.

Selon les usages communément admis, je devrais renoncer à séduire, à plaire, et me mettre des jupes Damart, en expérimentant des recettes de confitures pour régaler mes futurs petits-enfants...

..

Voilà, voilà, voilà.

(au passage tavu, je fais comme Hollande et son "quand je serai président de la république")

Alors je vais te rassurer immédiatement, toi, femme plus jeune qui arrivera je l'espère un jour à mon âge canonique...

Ca va bien se passer.

J'ai probablement de la chance, pour l'instant, franchement ?

Je le vis bien.

Seuls effets secondaires notables, un sommeil parfois aléatoire (mais si j'éteignais l'ordi un peu plus tôt, je dormirais certainement mieux), un peu de poil très viril qui tend à squatter ma lèvre supérieure et mon menton (avec un peu de cire, le poil trépasse)  et  une légère chute de cheveux...

Pas grand chose.

J'ai même perdu du poids, c'est te dire et on m'invite dans des soirées pour faire le 4ème à la belote alors qu'avant on me jetait des cailloux.

Et je refuse obstinément de considérer que ma féminité me fuit à grand coups de charentaises. Je sais, c'est ridicule. Quelle idée stupide de vouloir encore se sentir bien dans sa peau à un âge avancé.

Ah si quand même. Probablement à cause du bouleversement hormonal inhérent je subis un espèce de grand huit émotionnel qui me fait passer directement de l'hystérie rigolarde à l'absorption d'un tube entier d'anti-dépresseurs sans aucune modération.

Et tomber amoureuse d'absolument tous les beaux gosses que je rencontre tous âges confondus, voire éventuellement de quelques femmes, je ne suis pas sectaire.

Je crois que je pourrais tomber amoureuse d'un type brun, petit, trapu et poilu en ce moment, c'est te dire le niveau.

J'envisage de faire mon sac toutes les 3 secondes pour aller refaire ma vie en Australie en élevant des chats de race au fond du bush. 

Ou de faire "au revoir président" à mon PDG habillée d'un seul et unique string de danseuse brésilienne accompagnée d'une batucada endiablée en plein comité de direction.

Avant d'aller m'effondrer en larmes sur n'importe quelle chanson mélancolique et d'envisager me suicider de façon totalement mélodramatique et sanglante sur le perron du siège de Facebook France en hurlant "C'EST DE TA FAUTE MARK ZUCKERBERG"

C'est un peu fatiguant émotionnellement parlant mais finalement assez délicieusement excitant.

 

Et ça permet en tous cas d'écrire un billet sur le sujet.

Donc tu vois, je ne vire ni mégère, ni mémère, je mets encore des talons de 12 et je fais marrer mon petit monde.

Tant que ça dure, je ne jetterai pas des cailloux sur les jolies jeunes filles qui pourraient me faire de l'ombre.

Ah correction sur ce point quand même.

Je n'aime pas les jolies jeunes filles qui pourraient me faire de l'ombre. 

Passe-moi les cailloux, Maurice.

604604z01320cailloux20zen1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

06:00 Publié dans Les chroniques à Manu | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : menopause | |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Bravo Manu, j'adore comment tu as traité ce sujet, on va toutes y passer donc pas la peine de faire comme si ça n'existait pas ou si c'était tabou...

Écrit par : Carole Nipette | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour,

çà, c'est dit et drôlement ce qui ne gâche rien! J'adore!
... Comme la tête de mes collègues quand elles coupaient la clim en plein été et que je balançais " eh je suis vieille, je suis en ménopause donc j'ai chaud et je vous merde" tout en allant rebrancher la clim.
Bon ok ce n'est pas tout à fait vrai ( ben ouais j'ai 42 ans ) ... Mais c'est vrai que prononcer ménopause génère un sentiment de gêne chez l'autre ( surtout l'autre féminin).. Et çà c'est jubilatoire :D

Écrit par : Sand | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

"Et tomber amoureuse d'absolument tous les beaux gosses que je rencontre tous âges confondus" pareil !!! (les filles moins, mais je les admirent quand même !)
Manue, de toute façon comme tu as 20 piges dans la tête ça compense ;-)

Écrit par : Poulette Dodue | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

Ma mère a perdu 15 kilos, à sa ménopause. (bon ok elle a fait un régime, et alors ? N'empêche qu'elle a des bouffées de chaleur, mais qu'à part ça, elle se porte comme un charme !

Écrit par : Amy | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

En fait ça ne te change pas tant que ça, à part tomber raide de tout les mignon(e)s peut être. Mais sinon côté humeur et caractère ton entourage a vraiment remarqué quelque chose ?

Allez je sais c'est pas si terrible pis de toute façon pas le choix alors on en profite, on est vielle (expérimentées et respectables) et on fait chier les autre, petit plaisir de la maturité... pis on fait flipper les jeunettes jsute istoire de rigoler 2 secodnes.

Écrit par : Cécile Une quadra | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

Vis ma vie de bipolaire cyclothymique !! C'est à peu près ça du côté fun de la chose !!

Écrit par : hiéléna Cyclo | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

notre lot à toutes... j'ai encore qq années devant moi mais vu ce que tu en racontes, ça a l'air sympa! surtout ce grand huit!

Écrit par : mamanwhatelse | 20/09/2012

Répondre à ce commentaire

Moi j'avoue que ça me turlupine... J'ai encore un peu de temps devant moi, mais ça m'inquiète.

Merci d'avoir dédramatisé la chose !

BM

Écrit par : Beautymist | 24/09/2012

Répondre à ce commentaire

@Carole : la nature !!!
@Sand : comme tout ce qui concerne la sexualité féminine, toujours et encore à notre époque
@Poulette : en gros, oui.
@Amy : ce n'est pas un drame, visiblement, pas pour tout le monde en tous cas
@Cécile : CA c'est drôle...
@Héléna : ... Ou pas, ça dépend des moments
@Mamanwhatelse : en haut, ça l'est. En bas, un peu moins
@BM : je t'en prie

Écrit par : emanu124 | 24/09/2012

Répondre à ce commentaire

Moi ça faut douze ans que je les ai plus et je turlute toujours faut pas croire qu'il y a que toi qui sois exceptionnelle !

Écrit par : ckan | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire